Le deuil périnatal ou quand tout ne se passe pas comme prévu

Malheureusement pendant la grossesse il arrive que tout ne se passe pas comme prévu pour diverses raisons.

La  « fausse-couche spontanée « : (=FCS en langage médical) au premier trimestre, dans les 3 premiers mois de la grossesse, est fréquente dans la population générale. Elle est dite « tardive » (=FCT) et moins fréquente lorsqu’elle intervient après. Les causes sont multiples  (anomalies chromosomiques, défaut d’implantation de l’embryon…) et parfois non retrouvées. Selon le terme l’équipe médicale décidera du moyen d’évacuer la grossesse: aspiration (du contenu utérin sous anesthésie), curetage (opération de quelques minutes sous anesthésie qui consiste à « vider » l’utérus à l’aide d’une « curette »), ou prise de médicaments. Dans certains cas la grossesse est évacuée spontanément par l’organisme lui-même à travers des saignements abondants.

IMG_0101.JPG

 La « mort fœtale in utero « : (=MFIU) On parle de MFIU dès que le fœtus a dépassé le seuil de viabilité (c’est-à-dire 22SA selon l’OMS). Pour ces termes les causes de décès sont également infinies et les étiologies propres à chaque cas il est difficile de faire ici une liste exhaustive. Une autopsie vous sera proposée dans la majorité des cas (sauf cause évidente). Vous êtes libres d’accepter ou non l’autopsie mais elle est vivement recommandée si vous souhaitez connaître la cause du décès, et ainsi éviter les récidives. La plupart du temps en l’absence de contractions l’accouchement est déclenché médicalement car le risque d’infection grandit à mesure que le fœtus reste dans l’utérus  (on prend le soin systématiquement de vous proposer de poser une péridurale au préalable afin d’éviter de ressentir la douleur des contractions). Une fois la naissance passée vous avez la possibilité de voir, tenir votre enfant dans les bras quelques instants ou non. Ceci reste une décision très personnelle (au sein d’un couple parfois l’un des deux conjoints souhaite voir l’enfant l’autre non, vous décidez seul(e) de ce qui vous correspond le mieux pour faire votre deuil). Dans tous les cas sachez que des photos seront prises par l’équipe soignante (pour vous et pour le dossier médical) que vous serez libre de récupérer ensuite, ainsi que des empreintes. Concernant le corps, vous pouvez vous charger des funérailles ou laisser l’hôpital le soin de le faire (les corps sont incinérés et vous pouvez choisir de connaître la date exacte). Toutes les procédures sont reprises en détail et vous êtes guidées dans toutes les démarches par l’équipe soignante. Si vous le souhaitez un(e) psychologue est à disposition pour vous écouter, voir pour vous recevoir ensuite à l’issue de cette épreuve (que ce soit immédiatement ou à distance). A l’inverse si vous vous sentez « plutôt bien » ne culpabilisez pas! Chaque cas et chaque vécu est différent selon l’histoire personnelle et les caractères!

NB: Si l’enfant est né sans vie, ou qu’il est né vivant mais non viable, ou encore s’il est mort-né après 22 SA ou avec un poids de plus de 500 g,  il est établit un « acte d’enfant sans vie ». Il est possible de faire inscrire l’enfant au livret de famille.

NB2: après l’accouchement le séjour est d’environ 48h dans le service de maternité/grossesse pathologique. Vous serez revue lors d’une visite post-natale, l’occasion de rediscuter a froid des événements et d’avoir une partie des résultats (autopsie, bilan sanguins etc).

Vous bénéficiez du congé maternité en post-partum comme pour une naissance.

Pour plus d’infos, sites utiles:

  • ADEP56
     
  • Association SAPAMA site très complet, beaucoup d’informations et de ressources pour toute la famille
     
  • Le site de l’association la Petite Emilie où vous pourrez trouver également beaucoup d’informations précises sur le sujet, et sur la législation autour (congés etc)
     
  • Il existe bien d’autres sites d’information sur internet, d’association de parents (« l’enfant sans nom » « naître et vivre » « nos tout petits »(liste non exhaustive))
     
  • Pour expliquer aux aînés la perte d’une grossesse il est parfois difficile de trouver les mots justes. Un petit livre très bien fait est accessible en ligne ici.